GABLE Dominique

http://www.garderepublicaine.net/musiqueGR.htm

contact.garderepublicaine@gendarmerie.defense.gouv.fr 

C’est par l’étude de l’accordéon que le capitaine Gable débute très jeune ses études musicales. Pendant plus de dix ans, il travaille cet instrument et se produit avec différentes formations musicales et orchestres locaux, dans le cadre des bals populaires qui, jadis, ponctuaient les fêtes patronales et autres manifestations festives.

  A l’adolescence, parallèlement à cet instrument, il entreprend l’étude de la trompette d’harmonie à l’école régionale de musique de Vesoul. Il s’y fait remarquer par ses dons de musicien qu’il exploite en participant à l’orchestre de la ville qui donne des concerts en France et à l’étranger.

En 1971 (il a alors dix-huit ans), il s’engage dans la Musique Principale des Troupes de Marine. Dans cette formation, il fait également partie de l’orchestre de variétés qui se produit généralement à l’occasion des soirées de gala (Saint-Cyr, Ecole Militaire), ou avec les troupes françaises stationnées en Allemagne. Pendant deux ans, il met à profit les facilités que lui procure son statut de musicien militaire pour étudier la trompette avec les meilleurs professeurs.
Fort de son expérience, en 1972, il passe une audition pour entrer à la batterie-fanfare de la Garde Républicaine, et rejoint cette formation en qualité de 1er bugle. Cette carrière le mène du grade d’élève-garde à son grade actuel de lieutenant.

Mais sa carrière musicale ne se limite pas à la Garde Républicaine. Trompette émérite, il prête souvent son concours en partageant quelques pages musicales avec les cuivres de Radio-France ainsi que les fanfares de scène de l’Opéra de Paris. Passionné par la musique classique, il participe à de nombreux concerts et anime de nombreux offices religieux en trompette et orgue. Afin d’améliorer sa technique instrumentale, il rencontre dans le cadre des Masters Class des grandes personnalités de la trompette comme Wynton Marsalis, Arturo Sandoval, Dino Vizutti etc… Très attiré par l’enseignement, il fera découvrir son instrument aux élèves du collège de Passy-Buzinval ainsi qu’à ceux des conservatoires des 14ème et 18ème arrondissements.

Parallèlement à sa brillante carrière d’instrumentiste, il travaille pendant plusieurs années la direction et l’écriture et le 1er août 1996, il prend le commandement de la Musique d’infanterie de la garde républicaine.

Musique pour cors des Alpes :

« Echo de la Sorbonne » concerto pour cor des alpes et orchestre